lambiner

lambiner [ lɑ̃bine ] v. intr. <conjug. : 1>
• 1642; de lambin
Agir avec une lenteur, une mollesse excessive, perdre son temps à des riens. lanterner, traînasser, traîner. Ne lambinez pas en chemin. s'attarder. ⊗ CONTR. Presser (se).

lambiner verbe intransitif (de lambin) Familier. Agir avec lenteur, sans énergie ni vivacité, s'attarder dans l'action. ● lambiner (synonymes) verbe intransitif (de lambin) Familier. Agir avec lenteur, sans énergie ni vivacité, s'attarder dans l'action.
Synonymes :
- traînasser
- traîner

lambiner
v. intr. Fam. Agir avec lenteur, indolence.

⇒LAMBINER, verbe intrans.
Fam. Agir avec lenteur et mollesse en perdant son temps. Synon. traîner. Cet enfant n'avance pas dans son travail, il ne fait que lambiner (Ac. 1935). Pas le temps de lambiner! Ne lambinons pas! J'ai une peur atroce que mes drôles ne lambinent; ils mettent dans cette affaire une lenteur, une incurie incroyables (FLAUB., Corresp., 1846, p. 350). Vas-tu toujours rester là à rêvasser et à lambiner? Va jouer avec ces gamins là-bas (DRIEU LA ROCH., Rêv. bourg., 1939, p. 190). Enfin, enfin! nous y arrivons! Oh! nous avons pris notre temps, nous avons louvoyé, caboté, lambiné. Maintenant nous arrivons (AUDIBERTI, Quoat, 1946, 1er tabl., p. 44) :
Au lieu d'aller prendre l'autobus à la gare Saint-Lazare, comme il en avait l'habitude, il lambina vers les boulevards, en jouissant singulièrement de tout ce qu'il voyait, comme si c'était la première fois.
MONTHERL., Célibataires, 1934, p. 830.
Emploi trans., rare. Lambiner qqn. Le faire attendre, en faisant traîner les choses en longueur. La brave fille s'était précipitée vers le juge d'instruction, et Richard lui devait sa prompte levée d'écrou. À Draveil, à Soisy, on n'avait pas manqué de dire : « Ces Fénigan sont si riches... pas de danger que la justice les lambine, ceux-là. » (A. DAUDET, Pte paroisse, 1895, p. 315).
REM. Lambinasser, verbe intrans., rare. Synon. de traînasser. Mais qu'ils disent donc ce qu'ils veulent au lieu de lambinasser et de tourner autour du pot (LA VARENDE, Roi d'Écosse, 1941, p. 197).
Prononc. et Orth. : [], (il) lambine []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1642 (OUDIN Fr.-Ital.). Dér. de lambin; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 12.
DÉR. 1. Lambinage, subst. masc., fam. Fait de lambiner. Je ne veux plus de rendez-vous ni de lambinages comme autrefois; ou j'épouserai Irma tout de suite, ou je ne l'épouserai pas (HUYSMANS, Sœurs Vatard, 1879, p. 286). []. 1re attest. 1879 (A. DAUDET, Rois en exil, p. 491); de lambiner, suff. -age. 2. Lambinerie, subst. fém., fam., synon. Poil de Carotte (...) ne se préoccupe que de ne pas nettoyer son assiette, trop tôt, par gourmandise, ou trop tard, par lambinerie (RENARD, Poil Carotte, 1894, p. 97). []. 1re attest. 1808 (HAUTEL); de lambiner, suff. -erie.

lambiner [lɑ̃bine] v. intr.
ÉTYM. 1642; de lambin.
Fam. Agir avec une lenteur, une mollesse excessive, perdre son temps à des riens. Lanterner, traînasser, traîner. || Ne lambinez pas en chemin. Amuser (s'), attarder (s').
0 Jusqu'au docteur Lamberdesc qui lambinait quand on l'appelait d'urgence chez ces gens-là. Laissons-leur un peu le temps de mourir.
Aragon, les Beaux Quartiers, I, V.
CONTR. Dépêcher (se), presser (se).
DÉR. Lambinage.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • lambiner — Lambiner. Agir lentement. Il ne fait que lambiner. Il est aussi bas & populaire …   Dictionnaire de l'Académie française

  • lambiner — (lan bi né) v. n. Agir lentement. Il ne fait que lambiner.    Il se conjugue avec l auxiliaire avoir. HISTORIQUE    XVIe s. •   Lambiner, OUDIN Dict.. •   Lambeliner, OUDIN ib.. ÉTYMOLOGIE    D après Mercier, Lambin, célèbre commentateur de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • LAMBINER — v. n. Agir lentement. Il ne fait que lambiner. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • LAMBINER — v. intr. Faire lentement, mollement le peu qu’on fait. Cet enfant n’avance pas dans son travail, il ne fait que lambiner …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • lambiner — vi. , travailler (très) lentement, agir avec lenteur ; s attarder, lanterner, traînasser, muser, flâner , (en revenant de l école, ...) : brankinyolâ, trénâ, trénassî (Albanais.001) ; grenyolâ, C. le grenyûle <elle lambine> (Saxel 002), D …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • attarder — [ atarde ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIe; de 1. a et tard 1 ♦ S ATTARDER v. pron. Se mettre en retard. ⇒ se retarder. Il faut rentrer avant la nuit, ne nous attardons pas. S attarder quelque part, chez qqn, y rester plus que prévu. ⇒ demeurer …   Encyclopédie Universelle

  • lanterner — [ lɑ̃tɛrne ] v. <conjug. : 1> • 1552; de lanterne 1 ♦ V. intr. Perdre son temps en s amusant à des riens, ou par irrésolution. ⇒ lambiner, musarder, traîner. Loc. Sans lanterner : sans attendre, sans délai. « me payer mes cent écus sans… …   Encyclopédie Universelle

  • traînailler — [ trɛnaje ] v. intr. <conjug. : 1> • 1877 ; de traîner ♦ Traîner, être inoccupé. ⇒ traînasser. Il « traînaillait dans la boutique, ne se décidait pas à partir » (Zola). ● traînailler verbe intransitif Familier. Traînasser. traînasser ou… …   Encyclopédie Universelle

  • traînasser — [ trɛnase ] v. <conjug. : 1> • fin XVe; de traîner 1 ♦ V. tr. Vx Péj. Traîner. « Traînassant ta faiblesse et ta simplicité » (Verlaine). 2 ♦ V. intr. (1845) Traîner, être trop long (à faire qqch.). ⇒ lambiner. ♢ Errer inoccupé. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • traîner — [ trene ] v. <conjug. : 1> • traïnerXIIe; lat. pop. °traginare, de °tragere → traire I ♦ V. tr. 1 ♦ Tirer après soi (un véhicule ou un objet quelconque). Le fardier « que cinq vigoureux chevaux avaient de la peine à traîner » (Zola). ♢… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.